Mis à jour : mardi 16 mars 2021

Caméos dans les œuvres pré-Ghibli et studio Ghibli

Hayao Miyazaki et Isao Takahata n’ont pas pratiqué que le clin d’œil ni l’auto-référence à leurs réalisations. Avant la création du studio Ghibli, les deux hommes, mais aussi des compagnons de route comme Yasuo Ôtsuka ou Yôichi Kotabe, préféraient, tel Alfred Hitchcock, se mettre en scène dans leurs travaux sous forme de caméos.

Lupin III - Première série

Voici différents caméos de Hayao Miyazaki dans la première série TV de Lupin III / Edgar de la cambriole datant du tout début des années 70.

Épisode 13

Épisode 15

Dans l’épisode final n°23, le réalisateur est accompagné de sa femme, Akemi Ôta, et de son fils aîné, alors enfant, et futur réalisateur, Gorô.

Toujours dans cet épisode, le réalisateur (présent 2 fois dans le même plan !) est également accompagné de Yasuo Ôtsuka.

Le directeur de l’animation est également lui aussi présent dans différents épisodes de la série.

Épisode 8

Épisode 15

Épisode 18

Épisode 23

Panda, petit panda

En 1972, Isao Takahata, Hayao Miyazaki et leurs compagnons de route se mettent en scène à la fin du premier moyen métrage de Panda, petit panda.

De gauche à droite : Isao Takahata, Yôichi Kotabe, Yasuo Ôtsuka, Hayao et Gorô Miyazaki.

En clin d'œil à leur travail précédent, la série TV Lupin III - Première série, Lupin et Jigen font également une apparition en tant qu’équipe de télévision.

Pour certains fans japonais, d’autres figures connues du milieu de l’animation nippone se cachent encore dans ce plan, mais ne sont pas identifiées avec certitude.

Le tombeau des lucioles

Dans cette scène du Tombeau des lucioles, Isao Takahata fait une très courte apparition de quelques secondes en tant que patient d'un médecin.

Kiki, la petite sorcière

C’est vers la fin de Kiki, la petite sorcière, lors de la séquence du dirigeable à la dérive, que l’on peut très furtivement apercevoir Hayao Miyazaki dans la foule.

Boro la chenille

Les visiteurs du musée Ghibli qui auront pu voir le court métrage exclusif Boro la chenille auront reconnu, à la fin du film, un Hayao Miyazaki, alors retraité de la réalisation de longs métrages, attablé et sirotant une boisson dans un café non loin du studio Ghibli.