Retour sur le site
Nous sommes actuellement le 15 Juil 20 12:45

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : [Legende] Un tambour enchanté
Message Publié : 14 Oct 04 12:46 
Hors-ligne
Buta-rédacteur
Buta-rédacteur

Inscription : 26 Nov 02 23:57
Message(s) : 341
Localisation : Paname
Autant pour m'excuser que pour essayer de dynamiser le forum (enfin, avec mes maigres moyens), me voila déjà en train de poster une nouvelle légende, plus classique cette fois-ci.



[size=150] Un tambour enchanté[/size] (Bake taiko)




Il était une fois, en un jour d'automne, un paysan nommé Gosaku qui avait obtenu une belle récolte de haricots dans son champ. Très heureux, il réussit à préparer près de dix bottes, qu'il laissât à sécher dans son champ. Chaque jour, il inspectait sa récolte et espérait en vendre une bonne partie au marché. Mais, un matin, alors qu’il allait l’inspecter une fois encore, il remarqua qu’une botte avait disparu. Étonné autant qu’énervé, il cria :

- « Quel est le gredin qui a osé me voler !?! »

Le lendemain, il y retourna, encore plus tôt que d’habitude. Une autre botte manquait encore. Deux bottes en deux jours, cela faisait trop ! Le paysan se décida à surprendre le chapardeur dès le soir même. Prévenant sa femme qui lui prépara quelques boules de riz, il se cacha dans un fourré et attendit la nuit. Mais, épier son champ de longues heures sans bouger n’est pas chose aisée. Gosaku commença peu à peu à avoir sommeil. Pour se tenir en éveil, il alluma une longue pipe et se murmura quelques chansons. Tout d’un coup, il entendit un bruit, venant de la haie.

- « Ah ! le voilà! » se dit-il.

En effet, un petit renard bondit sur la haie et se saisit rapidement d'une botte de haricots. Le paysan cria alors :

- « Chenapan ! C’est toi mon voleur de haricots ! »

Et, il fonça vers lui pour essayer de l’attraper. Le renard, ralentit par sa botte de haricots qu’il ne voulait pas lâcher ne put lutter très longtemps. Il sentit alors la poigne rugueuse de la main du paysan se saisir de son cou et l’arracher du sol.

- « Ah! C’est donc toi qui m’as chouravé mes haricots ces jours derniers! » dit Gosaku en le ligotant.

Mais le renard, l’air suppliant, joignit ses mains et confessa :

- « Ecoutez-moi ! Monsieur le paysan ! À la maison j'ai cinq petits renardeaux qui meurent de faim. Vous savez que les temps sont durs et qu’il difficile de nourrir sa famille. Si vous me libérez, demain je reviendrais et je me changerais en quelque chose de bien. Vous pourrez alors m’emporter en ville et me vendre par la suite. Cela vous fera gagner beaucoup plus d'argent que la vente de ces haricots. »

Le paysan, qui avait bon coeur, exprima un long soupir et donna son accord. Il détacha le renard et le laissa même emporter deux autres bottes de haricots. Et, le lendemain, comme convenu, le paysan vit arriver le renard dans son champ. Celui-ci dit au paysan :

- « Voilà, Monsieur, je vais me changer en tambour. Vous pourrez l'emporter en ville pour le vendre. Si vous frappez dessus, il produira une jolie chanson. »

Aussitôt dit, le renard se transforme en un joli petit tambour pour enfant. Le paysan le prit et tapa doucement sur celui-ci. Une musique en sortit et le tambour chanta :

" Les fleurs d'amandier fleurissent, fleurissent
Les fleurs de cerisier s'épanouissent, s'épanouissent

ah ah ah oh poko bon poko ! "

Le paysan très content se prépara rapidement et partit vers la ville avec le tambour. À peine arrivé, il cria dans les rues :

- « Qui est-ce qui m’achètera mon joli tambour ? »

Très rapidement, un groupe d'enfants l'entoura. Le paysan, avec un grand sourire, frappa la peau avec douceur. Le tambour produisit la chanson bien connue. La mère d'un des enfants, enchanté par la musique, acheta le tambour pour dix onces d'or. Le paysan ravi rentra chez lui enrichi.

Le gamin, tout heureux de son nouveau cadeau, tapa et tapa encore sur la peau du tambour en rentrant à la maison. Le tambour recommença à chanter. Mais, comme tous les enfants, celui-ci frappa de plus en plus rapidement et de plus en plus fort. Puis, alors que le tambour chantait de plus en plus fort, il s’arrêta en plein milieu de la musique.

Le gamin tapa alors encore plus fort sur la peau. Le tambour produisit alors des glapissements de douleur et des grondements de renard. Déçu par son cadeau, le gamin se mit à pleurer et réclama un autre cadeau. Interloquée, la mère dit au gamin :

- « Je vais placer ton tambour sur le balcon du premier étage, pour le faire sécher et demain, il sera comme neuf ! »

Tandis qu’elle s’exécuta, l'enfant se mit à jouer dehors avec ses amis et oublia le tambour. La nuit arrivant et voyant qu'il était redevenu seul, le renard trop content, reprit sa forme première, sauta du balcon et s'enfuit, plein de courbatures.




Je ne vois pas tellement une morale à l'histoire sauf peut-être de ne pas acheter un tambour qui fait de la musique et qui chante.



Fuse


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Oct 04 19:26 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Mars 04 23:39
Message(s) : 226
Localisation : Pôle nord, calotte polaire
Merci beaucoup Fuse pour ce récit, je l'ai trouvé amusant.

Et très sincérement j'ai cru que la fin serait tout autre, genre le renard qui se transforme pour bouffer des enfants... ou un truc comme ça (suis tordue, non?).

_________________
::Prouiik!::


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Oct 04 20:04 
Hors-ligne
Buta-rédacteur
Buta-rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 12 Juin 03 21:40
Message(s) : 784
Localisation : De retour à Lyon, après Paris et Bordeaux
Très amusante, cette histoire. Merci Fuse.
La seule morale que j'y vois, c'est que le renard, bien qu'il tienne parole et soit loyal envers le paysan, est tout de même puni pour son chapardage...mais comme leeloo.5, je n'aurais pas été surpris par une fin plus "méchante" :wink:

_________________
"Qui trop embrasse mal étreint, qui mal étreint perd les pédales et qui perd les pédales se fout la gueule par terre". Pierre Dac


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Oct 04 18:06 
Hors-ligne
Buta-rédacteur
Buta-rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 08 Oct 03 09:46
Message(s) : 252
Localisation : Tokyo
Cela me rappelle un comportement typiquement japonais, eviter les rapport directs, conflictuels.

J'ai une anecdote qui sied parfaitement a cette legende : un ami canadien de Sapporo avait bien des problemes avec son voisin etudiant, qui organisait des parties de Mahjong jusque tard dans la nuit. Et comme vous le savez peut etre, le mah jong se pratique souvent entre homme, avec les bieres pas loin... vous voyez le topo. Un jour, mon ami excede va lui dire deux mots, que le soir il ne peut pas dormir etc. L'etudiant lui dit qu'il fera attention a l'avenir. Mais le soir ce la continuait de plus belle. Le lendemain, le concierge est venu voir mon ami, l'air catastrophe, l'etudiant s'etant "plaint" du comportement de son voisin. Mon ami lui a alors explique la situation et le concierge lui a dit qu'il allait s'en occuper.

Et puis un jour, plus de bruit.

Etonne mon ami est alle remercier le concierge. Celui ci lui a explique qu'il a du telephoner a la mere du jeune, qui elle meme a demander a son mari de passer un savon au fils. Donc finalement, le jeune s'est vu reprimander par son pere.

Les Japonais ne sont pas directs, et la langue s'en reflete : plein de formule pour dire oui, peut etre, sans doute, probablement etc. Jamais un oui ou un non tranche. Toujours evitez les confrontations directes.

Peut etre le renard savait t-il qu'il allait se faire punir, qu'il devait se faire punir. Peut etre etait t il en quete de celui qui allait donner la correction. L'enfant est innocent, il n'est pas implique, "alors ca va"... ? ...

fuzzy nihon-jin!

Certains n'arrivent pas a s'habituer, ou alors ne supporte pas cette "hypocrisie". Personnellement, je trouve que c'est une facon originale d'aborder les relation avec les autres. Je pense que quand on comprend ca,, qu'on joue le jeu et qu'on s'y prete, qu'on essaye, on fait des progres d'un coup en japonais, car on sait quoi utiliser lol !

Merci Fuse pour cet excellent texte, pas si anodin que ca je trouve.

_________________
http://tinou81.wordpress.com <-- Des recits de voyage.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 16 Oct 04 19:25 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Mars 02 01:05
Message(s) : 2637
Localisation : Plus entre Pissevieille et Berrybouy (et oui, y'en a qu'ont de la chance dans la vie !)
Avec les explications de Jolan en plus, je comprends mieux la morale de ce joli conte.
Moi aussi, j'ai cru à une fin plus "méchante" mais je voyais plutôt la mort du renard, style le gamin qui crève le tambour à force de cogner dessus... Oui, je sais... :roll:
En tout cas, encore une fois merci Fuse !

_________________
L'art est bref, la vie est longue. Et la lutte, finale.
[url=http://fnak.site.voila.fr/][img]http://img.photobucket.com/albums/v254/Maubec/bannieremaubec.gif[/img][/url]
08/08/05 : LONGUE VIE A L'ARME SUPER-SONIQUE AUSTRALIENNE, à l'ancien leader de l'Alliance Française du Dessous, au brouillard des steppes, au pêcheur du lointain, à l'empereur noir et au tueur de graines !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure [Heure d’été]


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB