Musée Ghibli > Courts métrages exclusifs > L'invention des machines imaginaires de destruction

L'invention des machines imaginaires de destruction (2002)

Histoire

Le film dépeint comment de nouvelles armes, inventées dans l’univers de la science-fiction, apportent peur et démolition, et mènent le monde à sa destruction. Il indique également que de telles armes n'existent maintenant plus seulement dans l'imaginaire, mais aussi dans le monde réel, en ayant fait leur apparition au milieu du 20ᵉ siècle.

  

Création du film

Troisième et dernier court métrage de l’exposition temporaire Laputa, le château dans le ciel et les machines de science fiction imaginaires, le film est dirigé par Hideaki Anno, le cultissime réalisateur de la série TV Neon Genesis Evangelion.

Ce film illustre plus particulièrement la troisième et dernière partie de l’exposition intitulée La face sombre de la science imaginaire dans laquelle est développée l’idée que les rêves et désirs des hommes sont décrits comme quelque chose de l’ordre du possible dans l’univers de la science fiction. Or, les avancées de la science et de la technologie ont transformé ces rêves en réalité, rendant la vie de l’homme plus simple et plus confortable. Mais au même moment, la plupart des armes de destruction qui apparurent dans l’univers de la science fiction sont elles aussi devenues réalité et le 20ᵉ siècle est ainsi devenu une ère de destruction de masse sans précédent.

Il est à noter que l’animateur clé Akihiko Yamashita a déjà travaillé pour Anno et Miyazaki. On retrouve ainsi sa trace, au début des années 90, sur la série TV Nadia, le secret de l’eau bleue, qui a révélé Anno au grand public, mais aussi les films récents du studio Ghibli, comme Le voyage de Chihiro, Le royaume des chats et Le château ambulant. Plus récemment, il a été crédité comme assistant réalisateur sur Les contes de Terremer. Yôji Takeshige est quant à lui, bien sûr, un des fidèles décorateurs des œuvres du studio Ghibli.

En octobre 2014, à l'occasion du 27ᵉ Festival International du Film de Tôkyô (TIFF), Hideaki Anno a avoué avoir accepté la réalisation de ce court métrage en échange d'un discourt de Hayao Miyazaki à son mariage.

Comme pour L’histoire de l’ornithoptère..., ce film en 35 mm fut projeté dans une des Film Box du musée Ghibli, sorte de TV à la forme un peu rétro et dans laquelle se trouve un projecteur et qui diffuse le film sans utiliser d’écran TV ni de magnétoscope.

Fiche technique

Titre : 空想の機械達の中の破壊の発明 (Kûsô no Kikaitachi no Naka no Hakai no Hatsumei)
The Invention of Imaginary Machines of Destruction /
L'invention des machines imaginaires de destruction
Projet : Hayao Miyazaki
Histoire originale, scénario, réalisation : Hideaki Anno
Directeur artistique : Yôji Takeshige
Animateur clé : Akihiko Yamashita
Narrateur : Toshie Taira
Musique : Joe Hisaishi
Producteur : Toshio Suzuki
Production : Studio Ghibli en coopération avec Mamma Aiuto Co., Ltd.
Date de sortie : 2 octobre 2002
Durée : 2 minutes 47 secondes

 


Sources : fascicule de l'exposition temporaire Laputa, le château dans le ciel et les machines de science-fiction imaginaires et catalogue du musée Ghibli de Mitaka (version revue et augmentée)
Remerciements : merci à Yasuka Takeda pour les traductions
Dernière mise à jour : 04/09/2016

A propos  / このサイトについて  -   Nous contacter   -   Newsletter   -   Liens