Musée Ghibli > Courts métrages exclusifs > Boro la chenille


Boro la chenille (2017)

Compléments :

Histoire

Les grandes aventures dans le monde infiniment petit d’une chenille alors qu’elle réalise un voyage épique de l'arbre où elle a élu domicile vers celui d’à côté.
Avec Boro la chenille (Kemushi no Boro), le dixième court métrage exclusif du musée Ghibli, Hayao Miyazaki signera son premier projet entièrement généré par ordinateur.

  

Création du film

Lorsque Hayao Miyazaki prit sa retraite en 2013, il avait bien pris soin de préciser qu’il se retirait seulement de la réalisation de longs métrages, mais qu’il avait encore plein de projets en tête, y compris des courts métrages potentiels pour le musée Ghibli.
De son côté, fin 2010, à la fin de la production du 8ème court métrage, M. Pâte et la princesse Œuf, le directeur du musée Ghibli, Kiyofumi Nakajima, avait lui déclaré que le réalisateur avait prévu de créer un total de 12 courts métrages dans les mois à venir, pour le musée. Mais qu’il songeait déjà à quelque chose après la fin du douzième...

C’est en juin 2015, au détour d’une interview, que Gorô Miyazaki dévoile l’étonnante information que son père travaille sur un court métrage 3D pour le musée Ghibli. L’information est ensuite confirmée par le producteur historique du studio Ghibli, Toshio Suzuki, en octobre 2015.
Plusieurs mois de cela auparavant, l’ancien producteur avait avoué avoir poussé Hayao Miyazaki à voir les premières images de la série hybride 2D-3D, Ronya, fille de brigand, réalisée par son fils, et que le réalisateur avait été agréablement surpris par le résultat, sans toutefois l’admettre...

Boro la chenille n’est pas un projet nouveau. Il s’agit d’un projet que Hayao Miyazaki souhaite porter à l’écran depuis le milieu des années 90. A l’époque, le réalisateur avait en effet hésité entre s’orienter vers la production de Princesse Mononoke et ce projet plus intimiste, avant que Toshio Suzuki n’arrive à le convaincre de se décider pour le premier, plus ambitieux (et au succès mondial que l’on connait maintenant).
« Je veux montrer que même une minuscule chenille a son propre univers, sa propre vie. » s’expliquera à l’époque Hayao Miyazaki à propos de ce projet.

Après ce premier abandon, Boro la chenille eut cependant plusieurs vies. La première, en donnant son nom à l’une des « boîtes panoramiques » du musée Ghibli, une installation ancêtre de la caméra multiplane des studios Disney, toujours présente dans la première salle d’exposition permanente du rez-de-chaussée du musée.
Plus tard, au milieu des années 2000, lorsqu’il fut décidé que trois nouveaux courts métrages seraient produits pour le musée Ghibli, Hayao Miyazaki aurait voulu saisir une première fois l’occasion de réaliser un court métrage basé sur cet ancien projet. Il se ravisa et privilégia finalement une autre de ces boîtes panoramiques, nommée Monmon, l'araignée d'eau. Le court du même nom fut produit, Miyazaki estimant qu’il disposait là aussi d’une base d’inspiration et de personnages tout prêt grâce à cette installation.
Plus récemment, en 2013, le projet prend à nouveau la forme d’une installation pour l’exposition temporaire Exposition de lentilles dans la forêt de Ghibli.

 

Cliquez pour agrandir les images annotées de l'installation Boro la chenille
extraites de l’exposition temporaire Exposition de lentilles dans la forêt de Ghibli.


En octobre 2015, Toshio Suzuki précisera également que le court est prévu pour durer une dizaine de minutes et sa production s’étendra sur 3 ans. Selon l’ancien producteur, Hayao Miyazaki semble loin d’être intimidé par le numérique et est prêt à relever ce nouveau défi.

Le 21 septembre 2015, l’animateur spécialisé en animation numérique, Yuhei Sakuragi (Hana et Alice mènent l’enquête), a annoncé qu’il avait rejoint Hayao Miyazaki sur le projet.
La maison de production Steve N’Steven, lancée en 2011 par l’agence de publicité Hakuhodo DY Media Partners, annonce, de son côté, apporter son expertise de l’animation numérique à la réalisation du film.

En novembre 2015, le site officiel du studio Ghibli nous apprend que le story-board a été finalisé début octobre. Il a entièrement été mis en couleurs à l’aquarelle par Hayao Miyazaki. La production est devenue un peu plus conséquente avec une équipe qui a légèrement augmenté.

le 13 novembre 2016, le documentaire NHK Special: Owaranai Hito Miyazaki Hayao (Hayao Miyazaki : l’homme qui n’en a pas fini) lève le voile sur la production et les premières images du court métrage.

En décembre 2016, Toshio Suzuki laisse entendre que le court métrage pourrait être finalisé au printemps 2017 pour être projeté au musée Ghibli dès juillet 2017.

Image Board tiré du projet. Cliquez pour agrandir.

Fiche technique

Titre : Kemushi no Boro
(Boro the Caterpillar / Boro la chenille)
Date de sortie prévue : Juillet 2017
Histoire originale, scénario et réalisation : Hayao Miyazaki
Directeur de l'animation numérique : Yuhei Sakuragi
Production : Studio Ghibli
Durée prévue : Environ 12 minutes

 


Sources : Asahi Shinbun, Variety.com - site officiel du studio Ghibli - fascicule de l'exposition temporaire Exposition de lentilles dans la forêt de Ghibli - émission NHK Special: Owaranai Hito Miyazaki Hayao, diffusé par NHK le 13 novembre 2016, puis en version longue le 29 janvier 2017 par NHK BS1
Remerciements : merci à Yasuka Takeda pour les traductions et au site Gamisama.fr pour sa traduction de la partie « La colère digne de Hayao Miyazaki » du documentaire de la NHK
Dernière mise à jour : 31/01/2017

A propos  / このサイトについて  -   Nous contacter   -   Newsletter   -   Liens