Longs métrages > Le château ambulant > Résumé détaillé (1/2)


Le château ambulant : Résumé détaillé

Il était une fois, dans un royaume déchiré par la guerre, un étrange château ambulant qui se déplace bon gré mal gré d'un lieu à un autre. Il vient de s'installer aux abord de la ville où vit une jeune chapelière nommée Sophie, jeune fille douce mais peu sûre d'elle. Alors qu'elle rend visite à sa sœur cadette, Sophie croise le chemin du mystérieux propriétaire du château ambulant, le sorcier Hauru. Ce dernier, dont l'étrange rumeur voudrait qu'il « mange le cœur des jeunes femmes », la sauve de deux soldats qui lui faisaient lourdement la cour. Le sorcier, lui-même poursuivi par des hommes-caoutchoucs à la solde de la sorcière des Landes, usant de magie, s'enfuit avec Sophie dans les airs au dessus de la ville grouillante d'activité. Le mystérieux personnage la dépose en sûreté et prend congé, laissant la jeune femme subjuguée par cette rencontre.

 

De retour à sa boutique, Sophie reçoit la visite de la sorcière des Landes. Un malentendu s'installe entre les deux femmes. La sorcière prend Sophie pour la nouvelle conquête de Hauru. Jalouse, la sorcière la maudit et la transforme en une vieille femme. Le charme ne s'arrête pas là : Sophie est dans l'impossibilité d'expliquer qu'elle est maudite et ne veut pas être vue par sa famille. Elle décide alors de s'enfuir de la ville.

Sur le chemin, le poids des années subitement acquis se font sentir. A la recherche d'un bout de bois pour lui servir d'appui, Sophie redresse un curieux épouvantail avec un navet pour tête, abandonné dans un fourré. A sa grande surprise, l'épouvantail prend vie. Rapidement surnommé Navet, ce nouveau compagnon fait tout ce qu'il peut pour montrer sa reconnaissance à Sophie. Il lui offre sa canne et lui indique un endroit pour passer la nuit. Mais l'endroit se trouve être le château ambulant de Hauru. Sophie se résout à s'y abriter.

 

La porte refermée, Sophie se retrouve dans un un foyer délabré, bien loin de l'idée qu'elle pouvait se faire de l'intérieur du château. Sophie s'écroule sur une chaise près de la cheminée, lorsque les braises encore chaudes de l'âtre prennent vie et lui parlent. Il s'agit en fait de Calcifer, démon du feu. Il explique à Sophie qu'il est exploité par Hauru, à cause d'un sortilège dont il est prisonnier. Vivant dans le foyer de la cheminée, c'est lui qui fait bouger le château. Lui-même entité magique, Calcifer sait que Sophie est sous le coup d'un charme et qu'elle ne peut pas parler de son sortilège. Pour les mêmes raisons, Calcifer ne peut pas parler du sien. Les deux personnages passent alors un marché : si Sophie découvre le secret qui lie Hauru à Calcifer, ce dernier, à son tour, la libérera de sa malédiction.

Une nouvelle journée commence. On frappe à la porte. Marko, le jeune apprenti de Hauru, dévale l'escalier et passe devant Sophie sans vraiment se soucier de sa présence. Sophie découvre bien vite l'un des secrets du château ambulant : la porte du château, en fonction de la couleur activée par un mécanisme, s'ouvre sur des lieux différents. Le château lui-même restant matérialisé dans un autre endroit. La ronde des clients de Hauru commence. Chacun vient chercher son sort préparé par Hauru, Jenkins ou Pendragon, divers noms d'emprunts du sorcier, en fonction que l'origine des clients soit de la ville de Sophie, du Port ou de Kingsberry. Marko se charge de vendre les potions de son maître, en se transformant en vieillard.

 

La couleur noire de la porte s'active. Hauru est de retour. Pour faire accepter sa présence au maître des lieux, Sophie se présente comme la nouvelle femme de ménage du château. Elle s'empresse de préparer à manger pour tout le monde. Malgré sa réticence, Calcifer doit ajouter la cuisson à la liste de ses tâches quotidiennes. Autour du repas, Hauru demande à Sophie de fouiller dans sa poche. Celle-ci s'aperçoit alors qu'un papier s'y trouve. Il s'agit d'un message à l'attention du sorcier, qui se transforme en étoile s'incrustant dans le bois de la table : la sorcière des Landes est toujours à sa recherche. Mais quel est le mystère de ce message ? Que signifie-t-il ? Hauru commande alors à Calcifer d'éloigner le château de l'endroit où il se trouve actuellement, afin de brouiller les pistes.

Sophie profite du voyage pour faire le ménage avec comme seule consigne de ne pas changer de place les objets de la maison. Sa tâche est rude car la propreté laisse à désirer tant Hauru, Marko et Calcifer semblent trois célibataires endurcis, sans réel sens de l'organisation ou de savoir-vivre. Alors qu'elle se démène, elle place Calcifer dans un petit récipient sans combustible. Calcifer menace de s'éteindre et implore l'aide de Sophie. Il a beau crier que s'il s'éteint, elle tuera Hauru, celle-ci fait la sourde oreille. Hauru arrive dans la pièce et sauve le démon, tout en demandant à Sophie de bien faire attention à Calcifer. Le château s'installe alors au bord d'un lac où la nouvelle petite famille prend ses aises.

 

Pendant que tous se reposent, Hauru traverse la porte du château, le mécanisme bloqué sur la couleur noire. Il se retrouve sur le front de la guerre, sous une forme mi-humaine, mi-oiseau. Le pays est un océan de feu. Il combat des sous-sorciers ayant pris la forme d'hommes-oiseaux. Il rentre au château alors que tout le monde est endormi. Exténué, il s'écroule sur la chaise, face à la cheminée. Il parvient difficilement à reprendre forme humaine. Calcifer le met en garde car un jour le jeune sorcier ne pourrait plus reprendre forme humaine, comme ces sous-sorciers ayant vendu leur âme à Suliman... Hauru s'approche de l'endroit de la pièce où Sophie a établi son lit et il l'observe endormie, sous son apparence de jeune fille.

Le lendemain, Sophie et Marko traversent la porte du Port et vont au marché du Port. Sur la berge, les habitants observent le fleuron de leur flotte navale qui rentre en un piteux état. Sophie remarque les hommes-caoutchoucs mêlés à la foule. Ils sont à la recherche de Sophie et, bien sûr, de Hauru. Sophie et Marko s'enfuient tandis que l'armée ennemie des habitants de la porte du Port lâche des tracs de propagandes et bombarde le bâtiment à quai. La guerre s'intensifie et se rapproche des villes.

 

De retour au château, Sophie et Marko voient jaillir Hauru de la salle de bain en hurlant et en se tenant la tête entre les mains. Il s'écroule sur une chaise, s'arrachant sa chevelure, devenue rousse. Ses cheveux blonds changent de couleur et retrouvent leur couleur naturelle, un noir bleuté qui plonge Hauru dans un profond abattement. Sophie, dans son grand nettoyage a changé des lotions de place et a ainsi modifié les teintures que Hauru utilisait avec coquetterie. Persuadé d'avoir perdu sa beauté et son pouvoir de séduction, Hauru entre dans une grande dépression et en appelle aux forces de ténèbres afin de montrer son mécontentement. Choquée par tant de frivolité, Sophie laisse éclater sa colère. Comme peut-il être aussi futile ? Elle qui n'a jamais été belle ! Elle sort du château sous une pluie battante, et pleure à chaudes larmes sans pouvoir se calmer. Le réconfort viendra à nouveau de Navet qui lui porte un parapluie pour la protéger de l'eau. Sophie décide donc de rentrer au château. Elle transporte dans la salle de bains Hauru, englué dans un étrange liquide verdâtre qui menaçait d'englutir le pauvre Calcifer.

Les tensions redescendues, le début des confidences commence. Alité, Hauru avoue à Sophie qu'il est un froussard. Il se protège de la sorcière des Landes qu'il a jadis approché mais dont il a rapidement pris peur. Mais il se protège aussi du roi, qui cherche à réunir les meilleurs sorciers pour leur demander main forte dans cette guerre contre une nation étrangère. Hauru se cache donc sous différents noms d'emprunts pour échapper à ses responsabilités de sorcier. Il fuit car il est simplement épris de liberté. Sophie lui conseille simplement d'affronter ses responsabilités et d'aller dire au roi qu'il refuse de participer à cette guerre. Mais Hauru a une autre idée et demande à Sophie de s'y rendre à sa place, dans le rôle de sa mère, et de refuser pour lui. Il la suivra à distance sous une autre forme.

 

Sophie part donc vers le Palais Royal. En chemin, elle cherche à identifier Hauru sous sa forme d'emprunt. Elle le reconnaît finalement sous la forme d'un chien qui semble se joindre à sa route. Aux abords du Palais, Sophie et son compagnon canin sont rattrapés par la sorcière des Landes. Cette dernière la remercie d'avoir porté son message à Hauru. Elle lui explique, qu'elle aussi a été invitée par le roi. Elle a été chassée du palais il y a 50 ans et elle attend de revenir à la cour depuis ce jour. La sorcière accélère sa course et laisse Sophie derrière elle. Mais, sitôt arrivée au seuil des marches du palais, les deux porteurs de la sorcière sont neutralisés par un charme. La sorcière des Landes est obligée de gravir l'escalier gigantesque du palais par elle-même. Sophie la rattrape, le chien dans les bras. Une étrange course s'engage entre les deux femmes afin de savoir qui arrivera la première en haut de l'escalier. Finalement, c'est Sophie qui arrive la première. Mais elle ne trouve aucun triomphe dans sa victoire lorsqu'elle voit l'état de fatigue avancée de la sorcière...

Elles sont toutes deux conduites par un valet jusque dans une salle d'attente. La sorcière va s'écrouler de fatigue sur sa chaise. Sophie, elle, est attirée par le chien qui la guide dans d'autres couloirs. La sorcière, épuisée, tombe dans un piège : un charme semble la neutraliser et la clouer dans son fauteuil. Pendant ce temps, Sophie est introduite auprès de la sorcière royale Suliman et se présente sous le nom de Madame Pendragon. Mais Suliman n'est pas dupe, elle peut voir Sophie sous sa forme de jeune fille à travers son enchantement. A la grande surprise de Sophie, le chien qui l'accompagnait va se coucher aux pieds de la sorcière. Elle comprend que ce chien s'appelle en fait Hihn et qu'il est un espion de Suliman. Sa rencontre avec elle n'avait donc pour but que de guider son chemin vers le Palais Royal.

 

Sophie explique alors à la sorcière royale que le sorcier ne viendra pas. Mais Suliman n'est pas surprise. A son tour, elle lui avoue que Hauru était l'un de ses disciples les plus doués. Mais un démon s'est emparé de son cœur et l'a éloigné d'elle. Maintenant, il déborde d'une puissance menaçante et elle ne peut le tolérer. Elle doit le mettre hors d'état de nuire tout comme la sorcière des Landes. Une vieille dame est alors amenée dans la pièce et s'installe aux côtés de Sophie. Il s'agit de la sorcière des Landes ! Privée de ses pouvoirs, elle a retrouvé l'apparence de son âge : c'est maintenant une très vieille femme inoffensive et sénile.


Précédent : Introduction et sommaire

Suivant : Résumé détaillé (2/2)

A propos  / このサイトについて  -   Nous contacter   -   Newsletter   -   Liens